EN  -  NL
Cultures & Pays Films
« SKIN » en Afrique du Sud
24 septembre 2015
0

Histoire tragique en Afrique du Sud

Bande Annonce film SKIN

Nous avons choisi un film sur l’Afrique du Sud pour rappeler que le 24 septembre est un jour de fête : « Heritage day ». C’est l’occasion de célébrer les coutumes de chaque groupe culturel de la population sud-africaine.

« Skin » témoigne d’une époque révolue mais pas si ancienne en Afrique du Sud puisque c’est seulement en 1991 que les dernières lois d’apartheid ont été abolies par le président Frederik de Klerk, lors de la période de transition vers l’établissement de la nation « arc-en-ciel » en 1994.

Le film se déroule en Afrique du Sud dans le Transvaal en 1965 et relate le destin tragique d’une femme née « noire » de parents « blancs ». Elle va passer sa vie à la recherche de son identité, sans être aidée par sa famille qui ne veut voir en elle qu’une Afrikaner.

Scolarisée dans un pensionnat pour Afrikaners, Sandra Laing en est exclue lorsqu’elle est reclassifiée comme coloured. Son père, Abraham Laing va se battre contre l’État jusqu’à ce que sa fille soit reclassée comme « blanche » et obtienne les mêmes droits que les autres Blancs. Sandra, qui n’a jamais été acceptée par la communauté afrikaner, s’enfuit avec un Noir avec qui elle a deux enfants. Pour échapper à la violence de son compagnon, elle s’enfuit à nouveau, demande à être requalifiée coloured pour ne pas être séparée de ses enfants et mène une existence difficile. Elle retrouve sa mère plusieurs années après la fin de l’apartheid, sans jamais avoir réussi à se réconcilier avec son père ni avec le reste de sa famille…

Skin en Afrique du SudAttachant, poignant, bouleversant, ce film vous saisit du début jusqu’à la fin. Il raconte avec beaucoup de sensibilité et de sincérité la tragédie de cette famille déchirée par l’absurdité du système. On en ressort abasourdi et on a du mal à imaginer qu’une telle situation ait pu exister.

Ce film britannico-sud-africain, réalisé en 2008 par Anthony Fabian avec Sophie Okonedo, Sam Neil, Alice Krige, est adapté du livre When She Was White: The True Story of a Family Divided by Race de Judith Stone. Sandra Laing est née en 1955 et son histoire a rencontré un écho national et international dans les médias. Les profits du livre publié sur sa vie lui ont permis de monter une petite affaire.

Au sujet de l'auteur

Laure Rostand

Passionnée par l’aventure interculturelle, Laure Rostand a créé Akteos pour développer l’approche interculturelle dans les entreprises et les accompagner à l’international. Après des études à l’IEP de Paris et à la Sorbonne en psychologie, elle a travaillé dans la banque en Espagne, puis dans les ressources humaines, avant de diriger des sociétés de formation et de traduction. Elle se consacre actuellement au développement d’Akteos en France et à l’international.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Le paradis et l'enfer en Europe

Le paradis et l’enfer en Europe

Rien de tel que l'humour pour mettre en scène des...

Lire la suite
Le mythe de la poupée asiatique

Le mythe de la « poupée asiatique »

Orasa Sae-Song a gagné le 1er prix du jeu de l'é...

Lire la suite
Réponse étude de cas interculturelle

Réconcilier Américains et Brésiliens

Comment concilier la volonté d’efficacité du s...

Lire la suite