EN  -  NL
Anecdotes interculturelles Cultures & Pays
Français et Américain, comment conjuguer?
12 novembre 2015
3
,

Lire aussi : Français et Américains l ‘autre rive, de Pascal Baudry

Être à la fois Français et Américain, comment conjuguer sur les plans administratif, personnel, culturel,… ?France Amérique

Administrativement, c’est tout à fait possible. Nous sommes nombreux à avoir les 2 passeports, à voter dans les 2 pays, à faire des déclarations d’impôts dans les 2 pays. Mais en matière d’alignement culturel, c’est une autre histoire !

Deux pays à l’opposé l’un de l’autre

Alors, comment fait le Franco-Américain ou l’Américano-Français pour trouver de l’aisance dans son mode de fonctionnement, lequel est forcément issu des 2 cultures ? Il devient, sans s’en rendre compte, expert en « code switching« , c’est-à-dire qu’il passe spontanément d’une manière de faire à l’autre.

Français et Américain : 2 comportements !

Étant juste en-dessous du nombre de miles nécessaires pour entrer dans le Lounge Air France, je m’adresse néanmoins à l’hôtesse d’accueil, lui disant avec tact et modestie que j’ai une petite heure avant le départ de mon vol et besoin de vérifier quelque chose sur internet. Elle vérifie mon compte, me confirme que je n’ai pas assez de miles, constate que le Lounge tourne au ralenti. Elle me fait un grand sourire et me fait entrer parce que je le lui ai demandé gentiment. A la bonne heure !

Je tente la même chose pour mon vol de retour à Boston. L’hôtesse américaine, un peu surprise de ma demande, me confirme de façon polie et très professionnelle que je n’ai pas assez de miles et que l’accès au Lounge m’est donc interdit. Ah mais oui ! On est à Boston, le « code switching » m’a échappé. Qui ne tente rien n’a rien… se dit la Française en moi.

États-Unis et France : 2 cultures, 1 complémentarité !

Profil Nomad USA-FranceCette anecdote illustre bien les positionnements opposés de la France et des États-Unis sur deux dimensions culturelles en particulier :

Application de la règle :   stricte aux USA /  contextuelle en France

Relations professionnelles : axées sur la tâche aux USA / axées sur la personne en France

Nous savons qu’en France, si l’on prend le temps d’entrer en relation avec l’autre, les choses deviennent possibles. Aux USA, cette démarche pourrait être mal perçue.

Danser entre les deux est un vrai jeu !

Nancy Bragard, consultante interculturelle Akteos, leader des formations interculturelles
Lire aussi l’étude de cas : Theresa chez les Frenchies
 Cf. Le Profil Nomad’ d’Akteos

Au sujet de l'auteur

Nancy Bragard

Nancy Bragard

Consultante interculturaliste et architecte de process et de dialogue. Franco-américaine, Nancy se passionne pour la logique de l’intelligence de l’autre et la richesse inhérente à la diversité culturelle. Son approche permet un cadre sécurisant et propice à la participation des personnes réunies pour faire émerger un échange authentique, un savoir tacite et souvent inexploité. S’appuyant sur la justesse de l’intelligence collective déclenchée par les méthodes participatives, elle favorise les actions pérennes car identifiées, façonnées et coordonnées par les acteurs eux-mêmes.

Il y a 3 commentaires

  • r garcia dit :

    Si bien je ne conteste pas du tout l’expérience de Nancy, c’est UNE expérience qui ne permet pas de généraliser . Notre chère France a certes des réseaux, mais l’entrée est meritocratique; cela veut dire qu’on ne parle pas de l’humain mais la valeur de l’humain. C’est bien en France qu’on dit « on ne prête qu’aux riches ». L’Amérique du nord est difficile à mettre dans un moule unique, tout comme un expatrié américain ne parlera pas de la même façon de notre cher hexagone, dépendant de la place, le Vercors, la cote d’azur, st Malo , Dunkerque ou Paris , la vision de la France ne sera pas la même ; les règles s’appliquent de partout et partout on a des gens qui essayent de les contourner; dans les pays développés le vrai point est de bâtir des systèmes les plus efficaces, mais cela est propre à tout pays qui veut avancer. Seule vraie différence : aux US on parle anglais et espagnol, en France on parle français (et est riche de millénaires de culture)

    • Nancy Bragard dit :

      Certes, il ne faut pas stéréotyper … mais on peut se permettre de généraliser!… Stéréotyper serait de constater que tous les Américains respectent le règlement quel qu’il soit (alors que les scandales WorldCom et Enron montrent tout le contraire!). Généraliser serait de dire que la règle est lue et actée avec plus de rigueur aux Etats-Unis que dans les cultures latines par exemple où le système D et la débrouillardise en autorisent une interprétation liée au contexte. L’interculturel ne cherche pas à mettre un pays dans un moule unique … mais aide à comprendre la logique derrière les comportements. Prendre en considération ses propres préférences culturelles pour mieux comprendre celles des autres et réaliser que l’on est tous différents conduit à adopter une posture interculturelle. Elle permet de ne plus être surpris par une attitude, une remarque, un geste et de faire preuve d’empathie pour mieux opérer ensemble.
      Oui, les Etats-Unis, c’est le Texas … et New York … avec toutes les différences que l’on connait à ces deux pôles ! Et pourtant bien réunis par un ADN culturel spécifiquement américain, car oui, les Etats-Unis ont une culture, certes plus jeune que celle de la France, mais une culture quand même !

  • Laure Rostand dit :

    Il y a bien évidemment autant de différences que d’individus mais il y a aussi des fondamentaux culturels profondément ancrés dans les mentalités. Par exemple, les propos d’André Siegfried sur les différentes conceptions de l’État sont encore d’actualité : chez les « Latins », la puissance de l’État est transcendante et l’individu s’en méfie, alors que chez les « Anglo-saxons », l’État est l’agent et serviteur du citoyen qui lui a délégué ses pouvoirs. L’esprit latin a développé une forme d’ingéniosité et de débrouillardise qui va à l’encontre du civisme au sens américain du terme. Cela n’empêche pas un Français de se sentir Américain et réciproquement. Mais la langue est loin d’être la seule vraie différence. On pourrait aussi ouvrir un débat US/UK !…

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Le paradis et l'enfer en Europe

    Le paradis et l’enfer en Europe

    Rien de tel que l'humour pour mettre en scène des...

    Lire la suite
    Le mythe de la poupée asiatique

    Le mythe de la « poupée asiatique »

    Orasa Sae-Song a gagné le 1er prix du jeu de l'é...

    Lire la suite
    Réponse étude de cas interculturelle

    Réconcilier Américains et Brésiliens

    Comment concilier la volonté d’efficacité du s...

    Lire la suite