EN  -  NL
Anecdotes interculturelles Cultures & Pays Management Interculturel
L’impact du Feng Shui en Chine
4 février 2016
5
,

Le FENG SHUI au bureau

On ne doit pas ignorer le FENG SHUI au bureau ! Une histoire vraie. Le Feng Shui que nous pouvons appeler géomancie est une affaire très sérieuse en Chine.

Businessman with Feng Shui CompassLes Chinois sont plutôt superstitieux. Ils pensent que nous sommes entourés d’esprits qui circulent autour de nous. Certains sont malicieux, voire malfaisants ; il faut donc prendre des dispositions pour leur rendre la vie difficile.

Lors d’un séjour à Shanghai, je rencontre à l’occasion d’un diner organisé par des amis français la directrice générale de la filiale en Chine d’un important groupe de produits de luxe. Lorsque je lui parle de mes activités de consultant dans l’interculturel, elle insiste alors pour me raconter ses débuts en Chine et notamment un épisode qui l’a marquée.

Un impair interculturel

« Voilà, me dit-elle, ce qui m’est arrivé ! Peu de temps après ma prise de fonction, j’ai fait le constat que les bureaux qui occupent tout un plateau de l’immeuble étaient trop cloisonnés et que cela impactait à mon avis la fluidité de la communication ainsi que le travail d’équipe. J’en parle à quelques collaborateurs. Je suggère d’aérer l’espace en retirant une grande partie des cloisons, créant ainsi des bureaux plus paysagés. Tout le monde dit OUI.

Une date de réalisation des modifications est convenue sans désaccord, le démontage est prévu pendant un week-end par une entreprise spécialisée. Mais patatras, le lundi matin, je constate en arrivant que de grands cactus occupent le croisement des allées, que chaque bureau est ceinturé de petits cactus et que les femmes enceintes sont absentes. Tout le monde a le nez plongé dans un dossier, l’atmosphère est pesante. Que se passe-t-il ? Quelques collaborateurs desquels je suis plus proche constatent mon désarroi et viennent à mon secours. Maintenant, me disent-ils, que tu as supprimé les cloisons, les esprits circulent dans les bureaux et la seule façon de nous en protéger ce sont les cactus : ils se piquent dessus et cela les fait fuir… »

Le cactus est porteur d’énergie négative dans le Feng Shui.

« Mon erreur, me dit-elle, était d’avoir interprété leur oui pour un oui, ce qui est rarement le cas ! »

Je lui demande alors ce qu’elle a fait pour s’en sortir.

Les conseils d’un maître du Feng Shui

« J’ai consulté directement et indirectement mes collaborateurs et pas à pas le message m’est remonté que si je voulais des bureaux plus ouverts il fallait le faire avec les conseils d’un maître du Feng Shui. Aussitôt dit, aussitôt fait. J’ai choisi un des meilleurs de Shanghai qui sur place confirme le point de vue du personnel. En même temps, il cherche à m’aider en réparant mon erreur sans que je ne perde la face.

Il identifie les parcours les plus naturels des esprits qui passent par certaines fenêtres et traversent l’espace. Il me fait réinstaller quelques cloisons, sans que cela n’altère mon objectif initial de fluidité. Les sourires sont réapparus sur les visages, les femmes enceintes sont revenues. Les grands cactus ont disparu, mais les petits eux sont restés ! »

En effet, le Feng Shui est à prendre au sérieux dans le contexte professionnel chinois. Couleurs de la décoration, orientation des bureaux, proximité des sorties… tout ceci doit être pris en compte pour créer une atmosphère sereine.

Quelques temps plus tard, j’ai appris que tout allait au mieux et que les petits cactus avaient progressivement disparu…

Philippe Vigoureux, consultant Akteos, leader des formations interculturelles

Au sujet de l'auteur

Philippe Vigoureux

Philippe Vigoureux

Philippe Vigoureux a travaillé en France, en Grande-Bretagne et en Chine pour le groupe British Petroleum. En 1999, il devient consultant et manager de transition et collabore avec plusieurs sociétés de conseil, comme Gemini Consulting, Roland Berger, IMC (UK) AT Kearney. En 2001 dans le cadre d’un programme financé par l’Union Européenne, pour la restructuration des entreprises chinoises il partage son temps entre la Chine et la France pendant 4 ans. Ayant acquis une large expérience et une connaissance approfondie de la Chine, il accompagne régulièrement des sociétés ayant des projets en Chine, forme leurs dirigeants et managers et anime des conférences en entreprise.

Il y a 5 commentaires

  • Jean Luc Martin Jean Luc Martin dit :

    Cette anecdote tombe à point nommé pour nous interpeller au sujet de l’importance du rapport entretenu par l’homme avec son environnement naturel. Dans les grandes métropoles asiatiques, l’évolution des modes de vie et de l’architecture tend à faire oublier l’importance traditionnellement accordée à la notion d’harmonie : la démesure des constructions donne parfois l’impression que c’est désormais un rapport de domination qui prévaut comme en Occident…. du moins jusqu’à ce qu’intervienne une catastrophe naturelle… Sous le vernis que la mondialisation a étendu, subsistent en fait de nombreuses spécificités qu’on méconnaît ou sous-estime souvent mais qui structurent fortement les comportements et les modes de pensée fondamentaux. En Asie on est d’ailleurs souvent bouddhiste…plus « quelque chose »… et c’est précisément la bonne appréhension de ce « quelque chose » qui est essentielle pour développer des rapports humains de qualité avec nos interlocuteurs. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’on fait ainsi appel en Asie à des moines bouddhistes pour s’assurer que l’orientation d’une maison, voire la destinée d’un véhicule ne seront contrariées par quoi que ce soit… Il en va de même en Afrique sub-saharienne et dans l’ensemble de l’aire culturelle arabo-musulmane, sans oublier l’Amérique latine, où subsistent des croyances très vivaces remontant souvent à une époque antérieure à l’expansion de l’islam ou à l’époque précolombienne. Dans tous les cas il convient de ne jamais « jouer » ou plaisanter à ce sujet… ceci étant également valable dans nos départements et collectivités d’outre-mer…

  • Frankie dit :

    Bonjour. Si vrai. Même dans un milieu industriel, et un grand projet, ceci a son importance. Les bons esprits (dragons notamment) ne doivent pas être avoir de gêne dans leur mouvement. D’où des fois de légers changements dans les plans de masse de gros projets. Il ne faut pas entraver le passage du dragon vers la mer par exemple, lorsqu’il descend de la colline voisine. D’où un passage élargi, entre batiments, que notre bon sens économique d’occidentaux ne comprend pas! Et la aussi, ce ne sera jamais dit clairement en public… Courage. On doit les surprendre tout autant!!!
    Merci encore pour votre stage d’initiation il y a 10 ans qui nous a bien préparé une expatriation réussie…

  • Monique dit :

    C’est intéressant. Lors d’une coopération avec la Chine dans un de mes postes précédents, nous avions beaucoup travaillé sur la dimension interculturelle. Nous avions abordé, avec un professionnel d’une université très connue de Chine, beaucoup d’aspects sur la politesse, la signification du « oui », l’importance des cadeaux et la façon de les refuser, le rapport au temps, à l’espace (notamment la distance à accorder entre deux personnes en fonction du type de relations qu’elles entretiennent) etc… En revanche, nous n’avons pas abordé les questions liées aux esprits et au Feng Shui. Peut-être que cela aurait paru trop « exotique » pour les français. Mais néanmoins, on voit qu’il s’agit d’un point crucial…

    • Frankie dit :

      Parler de ces « choses » n’est pas facile en Chine. Est ce de la pudeur? De la peur d’être incompris? Un refoulement de ces questions car taboues sous Mao ?? C’est seulement dans le cadre d’une certaine intimité qu’elles seront évoquées…

  • […] Source : L’impact du Feng Shui en Chine – Regards InterculturelsRegards Interculturels […]

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

    Equipe multiculturelle - akteos.fr

    Equipe multiculturelle : une évidence improbable

    Jean Pautrot qui a longtemps été Directeur Mobil...

    Lire la suite
    Le paradis et l'enfer en Europe

    Le paradis et l’enfer en Europe

    Rien de tel que l'humour pour mettre en scène des...

    Lire la suite
    Le mythe de la poupée asiatique

    Le mythe de la « poupée asiatique »

    Orasa Sae-Song a gagné le 1er prix du jeu de l'é...

    Lire la suite