EN  -  NL
Témoignages
Entretien avec Yves Perrier, DG d’Amundi
5 octobre 2017
0
,

Amundi

AMUNDI, champion européen dans un monde dominé par les Anglo-Saxons

Yves Perrier, AmundiA la tête du leader européen et de l’un des premiers groupes mondiaux dans le domaine de la gestion d’actifs,  Yves Perrier a bien voulu nous faire part de son expérience.

En s’internationalisant, AMUNDI place le management interculturel au cœur des compétences indispensables pour améliorer la performance de ses équipes.

Quels ont été vos premiers contacts avec l’international ?

J’ai commencé ma carrière dans l’audit puis le conseil international. J’ai ensuite rejoint le monde bancaire, d’abord à la Société Générale puis au Crédit Lyonnais et aujourd’hui au Crédit Agricole qui sont tous des groupes bancaires à forte implantation internationale. Amundi est un groupe européen aux racines françaises et à vocation mondiale : l’Europe est aujourd’hui notre premier marché domestique et l’Asie est pour Amundi une zone de fort développement.

Dans le cadre du processus de votre acquisition de Pioneer Investments, quels ont été vos principaux atouts ?

Depuis sa création en 2010, l’international a été un axe de développement majeur pour Amundi qui est devenu leader de son industrie en Europe.

Notre organisation est à la fois globale et locale : globale au niveau des plateformes de gestion, des infrastructures informatiques et  de la supervision des risques, locale pour être au plus près de nos clients avec une présence dans 37 pays. Cette présence s’est développée avec le recrutement de professionnels majoritairement locaux qui partagent les valeurs d’Amundi : la proximité avec nos clients, la performance des gestions, l’efficacité opérationnelle.

L’acquisition de Pioneer nous permet de conforter notre position de leader européen en nous hissant au 2ème rang en Italie et en Autriche et au 1er rang des acteurs étrangers en Allemagne  – pays dans lesquels nous étions déjà présents – et nous fait figurer dans le top 10 mondial.

Nous partageons avec les Italiens notre ancrage européen, ce qui est un atout non négligeable pour fusionner les deux entreprises. Nombre d’investisseurs, notamment en Asie, perçoivent Amundi comme une alternative crédible aux asset managers américains qui dominent le marché.

Selon vous, quels sont les ressorts essentiels de la confiance dans un environnement global et multiculturel ?

La confiance est essentielle dans notre métier dont la mission est d’investir sur les marchés financiers les fonds que nous confient nos clients individuels et institutionnels.

Cette confiance repose bien entendu sur la qualité des conseils, la performance des gestions et la maitrise des risques : il s’agit d’être en mesure de tenir les promesses faites à chacun de nos clients sur l’horizon de temps et selon le profil de risques défini ensemble. Cette confiance repose donc sur l’engagement de chacun des collaborateurs au service de nos clients. La conjugaison des talents individuels et collectifs au service de nos clients est le socle de l’efficacité de l’entreprise. C’est aux managers de faire émerger et de renforcer les talents en encourageant l’esprit d’entreprise et d’innovation qui constituent des facteurs clé du développement. L’environnement multiculturel est à ce titre un atout majeur puisqu’il favorise le partage des meilleures pratiques.

Dans un environnement essentiellement dominé par une compétition anglo-saxonne, quels sont les atouts des Français ?

Si les Anglo-Saxons occupent une place aussi importante dans cette industrie cela s’explique beaucoup par la taille de leur marché domestique aux États-Unis et en Grande Bretagne. A eux seuls les États-Unis représentent la moitié du marché de la gestion d’actifs grâce notamment à la présence de grands fonds de pension. Ces marchés restent très fermés aux acteurs étrangers, aux États-Unis en raison notamment de contraintes réglementaires très protectrices.

Nous offrons une gamme d’expertises compétitives avec celles des grands acteurs anglo-saxons.  Notre gamme de solutions d’investissements couvre à la fois la gestion active et la gestion « passive » c’est-à-dire la gestion indicielle ou benchmarkée, et s’étend des actifs cotés aux actifs non cotés (dette privée, private equity, immobilier…).

La France dispose d’un réservoir de talents en termes de jeunes professionnels formés dans les écoles et universités aux métiers de la finance, que ce soit en gestion, dans les fonctions risques, ou encore dans les fonctions de support à la vente et à la gestion. Nous disposons également d’une capacité d’innovation souvent enviée : nous avons par exemple su développer des produits investis dans l’immobilier qui offrent une liquidité quotidienne.

Les Anglo-Saxons restent souvent orientés produits. Nous avons choisi une stratégie basée sur le conseil à valeur ajoutée pour offrir des solutions d’épargne et d’investissement les mieux adaptées possible à nos clients, individuels ou institutionnels en fonction de leurs besoin, de leur appétence aux risque et de leur recherche de rendement sur un horizon de temps défini.

Quels sont vos recommandations dans la constitution d’équipes multiculturelles ?

Dans un sport collectif, quand vous avez envie de gagner un match, vous travaillez ensemble pour trouver la meilleure articulation possible, tirer profit des talents de chacun dans un but commun. Si vous croyez en la complémentarité et si vous avez confiance dans votre capacité à « gagner le match », alors vous êtes dans la bonne dynamique. Ce qui est valable sur un terrain de jeu, l’est aussi dans une entreprise.

Propos d’Yves Perrier, Directeur Général d’Amundi,
recueillis par Charles Rostand pour Akteos

Au sujet de l'auteur

Yves Perrier

Yves Perrier

Yves Perrier est Directeur Général Adjoint de Crédit Agricole S.A. en charge du pôle Épargne, Assurances et Immobilier. A ce titre, il est Directeur Général d’Amundi et supervise les activités de Crédit Agricole Assurance et de Crédit Agricole Immobilier. Il est membre du Comité Exécutif de Crédit Agricole sa depuis 2003. Yves Perrier avait pris, en septembre 2007, la responsabilité du pôle Gestion d’Actifs et Services aux Institutionnels de Crédit Agricole S.A, en tant que Président Directeur Général de Crédit Agricole Asset Management et Président du conseil de surveillance de CACEIS. En 2009 il a conduit la fusion des activités de gestion d’actifs du Crédit Agricole (CAAM) et de la Société Générale (SGAM) pour créer Amundi dont il a été nommé Directeur Général le 1° janvier 2010. De 2007 à 2015, il a également supervisé les activités d’administration de fonds et de conservation du groupe Crédit Agricole S.A. (CACEIS) Yves Perrier était auparavant Directeur Général Délégué de Calyon (aujourd’hui CACIB) en charge des métiers de Financements Structurés, Brokerage, Risques, des fonctions support et du réseau international. Il a commencé sa carrière en audit et conseil pendant 10 ans. Il a rejoint la Société Générale en 1987, dont il a notamment été le Directeur financier (1995-1999), puis le Crédit Lyonnais en 1999 où il était membre du comité exécutif du Crédit Lyonnais, en charge des Finances, des Risques et de l’Inspection générale (1999-2003). Yves Perrier est Président d’Honneur de l’AFG – Association Française de Gestion Financière. Né en 1954, Yves Perrier est diplômé de l’ESSEC et Expert Comptable.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

BNP Paribas Personnal Finance_immeuble Unicity

L’internationalisation de BNP Paribas

Fréderic THORAL nous parle de son parcours et des...

Lire la suite
Interviews Regards interculturels

Les interviews de Regards Interculturels en 2016

Des personnalités de renom nous livrent des témo...

Lire la suite
COP22-Marrakesh

Le Maroc à l’heure de la COP 22

Aziz Mekouar a accepté de nous parler de son parc...

Lire la suite