EN  -  NL
Cultures & Pays
L’égalitarisme danois
16 octobre 2018
0

Danemark

Un système égalitaire, des valeurs fortes …

Travailler efficacement avec des Danois nécessite quelques adaptations.

Égalité et redistribution, autonomie et épanouissement personnel sont des valeurs importantes pour les Danois qui sont fiers du système social et économique qu’ils ont mis en place.

Le mode de vie danois est fortement imprégné de la « Janteloven », partagée par tous, selon laquelle les Danois sont tous égaux. L’égalitarisme entre les couches sociales repose notamment sur la loi qui impose, par exemple, un salaire égal entre les hommes et les femmes (Ligelønsloven).

La pression fiscale au Danemark est la plus élevée au monde. Et les Danois en sont satisfaits, car 33% des revenus fiscaux sont redistribués au système éducatif, aux infrastructures et aux actions sociales. Par ailleurs, ils bénéficient de l’enseignement et de soins médicaux gratuits.

Le système scolaire favorise le développement personnel avant la course à la réussite. La notion de « Grandes Écoles » n’existe pas.

La flexisécurité permet d’embaucher et de licencier facilement tout en faisant bénéficier les demandeurs d’emploi d’indemnités chômage importantes sur un temps long. Cette politique s’accompagne d’un système de formation tout au long de la vie.

Ce système égalitaire se traduit dans la vie professionnelle de différentes façons.

Une communication claire

L’ambiance de travail se caractérise par une atmosphère détendue où la communication repose sur deux particularités :

  • un ton informel qui facilite la communication : on ne se juge pas, on se respecte.
  • une culture de l’explicite. Le confus, l’imprécis, l’ambigu sont exclus. Il est important de fournir le maximum de détails dans ses explications pour favoriser la compréhension.

L’esprit d’équipe : un groupe d’individus autonomes

La tradition danoise du travail d’équipe implique une évaluation du groupe et une réponse de l’équipe. Les tâches sont effectuées en commun, les objectifs partagés et le produit final est le résultat des efforts collectifs. Dans le même temps, on attend d’un employé une grande autonomie et une vraie indépendance. Il est libre de choisir le moyen d’effectuer son travail de la manière la plus performante.

On se concentre davantage sur les tâches et responsabilités plutôt que sur les intitulés de poste. Par ailleurs, chaque personne a la possibilité d’exercer une influence au travail quelle que soit sa position.

Une culture du consensus

Lors des réunions, organisées avec rigueur, chacun exprime son opinion et fait des suggestions pour trouver un consensus.

Comprendre le processus de décision est un véritable défi lorsqu’on ne connaît pas bien une entreprise ! La faible distance hiérarchique, l’absence de formalisme et la recherche de consensus brouillent les pistes, et il est parfois difficile de savoir à qui s’adresser… un certain temps d’adaptation peut s’avérer nécessaire avant de se sentir à l’aise.

La culture du feedback est très spécifique au Danemark ainsi que la manière dont sont transmis les ordres. En effet un manager danois se considère plus comme un coach que comme un dirigeant et il attend de son équipe des feedback réguliers.

Au travail, le « temps c’est de l’argent »

Au Danemark, on respecte la ponctualité et les dates-limites, on arrive à l’heure et on part à l’heure. En général, les Danois mettent un point d’honneur à faire leur travail dans le temps imparti ; ne pas le terminer dans les délais signifie une piètre organisation et une mauvaise gestion du temps.

Ils n’aiment pas perdre leur temps et le faire perdre aux autres ; c’est un manque de respect. Il est donc nécessaire de cadrer les horaires et les délais, de bien gérer son temps, de conclure avec un objectif clairement défini et de fixer une date pour se revoir.

Un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Le rapport à la vie privée et à la gestion du temps est primordial au Danemark. Il n’est pas rare de voir un Danois partir de son bureau à 16h car il considère que la réussite de sa vie passe par l’équilibre entre sa vie au travail et sa vie familiale.

Au Danemark, l’enfant est considéré comme l’Or de la Nation et un adulte pourra être puni par la loi s’il met la main sur son enfant.

Et pour faire des affaires avec des Danois …

Do’s

  • Arrivez pile à l’heure.
  • Gagnez la confiance par votre sérieux et votre rigueur.
  • Donnez des explications claires, précises et sans ambiguïté.
  • Habituez-vous à une hiérarchie plate qui rend difficile l’identification du décideur.

Dont’s

  • N’envoyez jamais vos produits en retard.
  • Ne parlez pas de vos réussites ni de vos diplômes.
  • Ne vous renseignez pas sur la vie privée d’un Danois.
  • Ne l’embrassez sur les joues et ne vous approchez pas trop près de lui.

Pia Abildgaard, consultante Akteos, leader des formations interculturelles

 

Au sujet de l'auteur

Pia Abildgaard

Pia Abildgaard

Danoise d’origine, Française d’adoption et Européenne par conviction, Pia s’est illustrée dans des structures de conseil en développement à l’international depuis 25 ans. Elle vit entre la France, le Danemark et l’Angleterre et forme aujourd'hui des top managers en vue d’une expatriation ou d’une collaboration internationale réussie au Danemark.

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Manager une équipe polonaise

Manager une équipe polonaise

Être un bon manager en France suffit-il pour diri...

Lire la suite
Etude de cas Akteos

Hiérarchie et castes en Inde

Cette étude de cas illustre les problèmes récur...

Lire la suite
Coupe du monde de foot

L’Amérique Latine et le foot : una fanaticada !

La hinchada, l’afición, la fanaticada, la torc...

Lire la suite