EN  -  NL
Témoignages
Entretien avec Georges Jourdain, PDG du groupe Elysée
25 juin 2019
2

Un parcours interculturel dans la formation professionnelle

Georges Jourdain de ThieulloyGeorges Jourdain, Président du groupe Elysée, nous parle de son parcours interculturel. Il nous livre sa vision de l’interculturel face au paradoxe du monde actuel. Il évoque l’avenir de la formation professionnelle et les nouveaux enjeux à relever.

Quel est votre parcours interculturel avant Akteos ?

Une « mosaïque de cultures »

Binational, j’ai grandi en France et au Canada, où le lycée international d’Ottawa m’a ouvert sur le monde. Mes amis y étaient Ivoiriens, Italiens, Algériens, Belges … le tout dans une joyeuse ambiance franco-canadienne.

Les Américains parlent de « melting-pot », les Canadiens de « mosaïque ». Nous voulons dire par là que les identités se conservent mais s’ajustent les unes aux autres.

La passion pour les langues

Pendant mes études de gestion à l’Université de Montréal, je me suis passionné pour les langues étrangères. J’ai traversé à cette époque l’Europe en auto-stop, vivant chez l’habitant, apprenant le polonais lors d’un long séjour à Cracovie.

Après mes études à l’EM Lyon, je suis devenu consultant chez Roland Berger, un cabinet marqué par ses origines allemandes. J’ai conseillé des industries en Mauritanie ou au Maroc, des usines en Finlande; j’ai voyagé à Calcutta, négocié avec des avocats moscovites. A chaque fois, une destination inattendue, de nouvelles rencontres. J’ai adoré ce métier !

J’ai aussi la chance d’avoir une épouse parlant cinq langues, dont le mandarin, et avec qui nous transmettons à nos enfants l’amour des voyages.

Comment êtes-vous arrivé chez Akteos ?

Des métiers complémentaires

Je suis entré dans la formation professionnelle en prenant la direction d’Elysées Langues. Cet organisme rassemble des passionnés, tous animés par la même obsession : faire changer leurs élèves de niveau en anglais.

Communication interculturelleEn rencontrant Laure et Charles Rostand, les fondateurs d’Akteos, j’ai réalisé la complémentarité de nos métiers.

Les salariés en stage chez Elysées Langues sont exposés à des cultures internationales, parfois aux enjeux énormes. Des directeurs du CAC 40 et même des ministres fréquentent notre organisme !

Quant aux équipes formées par Akteos, elles ont aussi souvent besoin de renforcer leur anglais pour être encore plus efficaces à l’international… Surtout, n’oublions pas que la langue constitue le premier obstacle interculturel.

Quelle est votre vision pour Akteos ?

Complémentarité n’est pas identité

Je suis impressionné par le même souci d’exigence entre les 300 consultants experts d’Akteos, de classe mondiale, et les formateurs d’Elysées Langues, sans doute les meilleurs du marché.

Les métiers diffèrent pourtant. Ici, l’amour de la langue anglaise, là, des consultants au parcours d’abord opérationnel : responsable d’usine au Brésil, patron de filiale en Arabie Saoudite, animateur de joint-ventures en Chine… Il est essentiel de préserver ces différences, en distinguant approches et marques.

La stratégie d’Akteos s’appuie ainsi sur trois piliers

  1. accompagner les entreprises avec les consultants experts les plus pertinents pour répondre aux questions qu’elles nous posent ;
  2. continuer à investir dans des outils innovants pour proposer la meilleure expérience au plus grand nombre et au meilleur coût, et à des cadres toujours plus pressés ;
  3. concevoir, à partir de là, des parcours impactant pour des situations toujours plus complexes : rapprochement d’entreprises, déploiement d’une nouvelle culture Corporate, management à distance d’équipes multiculturelles, etc.

Le changement dans la continuité

Cette stratégie s’inscrit dans la continuité des 16 ans d’histoire d’Akteos. L’équipe reste inchangée, comme nos valeurs et bien sûr notre mission : donner des clés pour comprendre les environnements multiculturels et décoder les comportements.

En intégrant un groupe avec Elysées Langues, Akteos réaffirme aussi ses ambitions, à l’image de ses clients : exigeants, dynamiques et tournés vers le monde.

Que pensez-vous de la réforme de la formation professionnelle ?

L’accès à la formation professionnelle

Mon ancien cabinet Roland Berger a accompagné la FFP dans sa réflexion en amont sur ce projet essentiel, avec un  constat sans appel :  la complexité de notre système fait que seulement le tiers des salariés français a accès à la formation professionnelle, contre le double dans les pays du nord de l’Europe.

La modernisation de la formation professionnelle

La réforme voulue par le Président – il en fait une priorité de son quinquennat – veut ainsi offrir davantage de formation professionnelle à ceux qui en ont le plus besoin, en prenant en compte les évolutions des modalités d’apprentissage.

Je suis convaincu que cette démocratisation et cette modernisation de l’accès à la formation est favorable à Akteos qui est particulièrement bien positionné pour y répondre.

Nous avons en effet créé et lancé cette année le premier certificat de compétences interculturelles, éligible au CPF. Aussi, nos développements digitaux (auxquels nous intégrerons pour la première fois cette année la réalité virtuelle) apportent des solutions de qualité pour répondre à l’évolution des attentes. On le voit, Akteos a montré par ses facultés d’innovation sa capacité à anticiper et à aborder ce nouveau tournant dans la sérénité.

Le paradoxe du monde actuel

Jamais, dans l’histoire, les entreprises n’ont été autant exposées à l’international, jamais les gens n’ont tant voyagé. Pourtant, comme par un effet de balancier, les identités nationales se crispent, en Europe comme ailleurs. Notre métier est de réconcilier ces mouvements, en permettant aux entreprises et à leurs collaborateurs d’accueillir avec générosité la diversité culturelle. Une mission formidable !

Au sujet de l'auteur

Georges Jourdain

Georges Jourdain

Georges Jourdain a travaillé comme consultant en stratégie pendant plus de 20 ans. Associé au sein du cabinet franco-allemand Roland Berger, il a conseillé des clients internationaux sur leurs problématiques opérationnelles et industrielles, manageant des équipes internationales et pluridisciplinaires et intervenant sur tous les continents. En 2017, il crée le Groupe Elysée dont il devient le président. Il dirige à ce titre les sociétés Elysées Langues, spécialiste des immersions linguistiques, et Akteos, numéro un français de l’interculturel. Il est franco-canadien et diplômé en management de l’école des HEC à Montréal et de l’EM Lyon.

Il y a 2 commentaires

  • « Nous avons en effet créé et lancé cette année le premier certificat de compétences interculturelles, éligible au CPF. » Reference à cette phrase dans l’interview. Quelle est la démarche? formation pour avoir ce certificat?

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    African business team with world map, Studio Shot

    La multiculturalité africaine

    Il faut prendre du recul sur la multiculturalité ...

    Lire la suite
    africa_grunge

    L’Afrique, ici et maintenant

    Boniface Mongo Mboussa nous parle des rapports act...

    Lire la suite
    Interviews Regards interculturels

    Les interviews de Regards Interculturels en 2018

    En 2018, nous avons recueilli les propos de person...

    Lire la suite