EN  -  NL
Cultures & Pays
La grève… une contestation à la française !
10 décembre 2019
0

La grève en France, phénomène récurrent, a déjà fait couler beaucoup d’encre. Régulièrement, nous nous interrogeons sur ses conséquences humaines, économiques et sociales. Existe-t-il d’autres moyens d’expression et de négociation qui garantissent l’équité entre tous les interlocuteurs du « dialogue social » ? Quelles sont les motivations profondes des Français ?

En 2018, nous avions déjà publié un article sur le sujet. Est-il toujours d’actualité ? Nous vous proposons d’en relire des extraits et de nous donner votre avis.

La grève en France, un phénomène culturel ?

Les Français et la grève

Au nom des valeurs françaises

Depuis la Révolution, les Français défendent avec passion les valeurs de Liberté, Égalité, Fraternité. C’est aussi au nom de ces trois belles valeurs, que certains s’autorisent à entraver les droits de travailler, de se déplacer, voire de s’exprimer…

Les commentateurs disent que le conflit se terminera par un gagnant et un perdant parce qu’un compromis est impossible et que chaque partie doit aller jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à faire céder l’autre, si elle ne veut pas perdre la face. L’opinion pense que le monde a changé, qu’il faut évoluer et qu’il est indispensable de réformer le pays. La même opinion pense que la résistance des uns peut contribuer à sauver notre système social. Mais qui est « l’Opinion » ? Que signifie « Réformer » ? Quelle va être l’issue du conflit ? Quels en sont les enjeux ?

Le Profil culturel pour comprendre la France et les Français ?

Nous avons cherché une explication avec le profil culturel français et avons retenu trois dimensions : la résolution des désaccords, le raisonnement théorique, la communication implicite.

Profil culturel français

1. Résolution des désaccords

La première dimension traite de la façon de résoudre les désaccords : essayer de trouver un compromis dans une logique « win-win » ou chercher à imposer ce qu’on estime être la meilleure solution au prix d’un éventuel conflit. En France, on se méfie des compromis que l’on trouve rarement satisfaisants. On pense que la résolution de conflits se termine bien souvent par un gagnant et un perdant.

2. Raisonnement

La deuxième dimension aborde la manière de raisonner. Si on se souvient que la France est le pays de Descartes, on comprend alors qu’une belle idée défendue par un raisonnement logique bien charpenté a davantage de valeur aux yeux des Français qu’une succession de faits concrets et « soi-disant » réalistes. La capacité des Français à dissocier le principe de son application leur permet, avec la pensée, de s’élever au-dessus de la réalité.

On se bat donc pour ses idées, jusqu’au bout s’il le faut. On défend ce que l’on croit être la meilleure solution, même si elle est irréaliste, et cela au prix d’un éventuel conflit. On risquerait d’ailleurs d’être déconsidéré si on ne le faisait pas ; cela devient une question de principe et d’honneur. Celui qui gagne, c’est celui qui est le plus convaincant. Ne cherchez pas à convaincre les Français avec des constatations factuelles, vulgaires, avec des réalités que personne n’a envie de regarder en face. Faites-les rêver avec la défense des Droits de l’Homme, la grandeur de la France, la liberté d’expression, la fraternité …oui, la fraternité de quelques-uns qui acceptent de se sacrifier pour défendre les intérêts des plus faibles !

3. Communication

À cela s’ajoute une communication implicite qui peut porter à confusion, les uns ne comprenant pas toujours les intentions des autres. Derrière le mot « Réformer » par exemple, il y a de multiples sens. Nous allons retrouver dans la rue des étudiants, des cheminots, des retraités, des avocats, des fonctionnaires, des casseurs, … Mais que cherchent-ils tous ?

Que veulent les Français ?

Les Français et les privilèges

Charles de Gaulle disait : « Tout Français désire bénéficier d’un ou plusieurs privilèges. C’est sa façon d’affirmer sa passion pour l’égalité. » Et il ajoutait : « Le désir du privilège et le goût de l’égalité, passions dominantes et contradictoires des Français de toute époque… »

Les Français ont-ils changé ?

les Français sont à l’aise avec les paradoxes et l’imprédictibilité. Ils sont capables d’improviser, de trouver des solutions, de faire appel au système D. Ils ont développé un art de vivre et une ingéniosité pour essayer de maintenir une sorte d’équilibre entre les contraires.

Reste à savoir s’ils seront toujours en mesure de gérer cette instabilité et de retomber sur leurs pieds !

Et vous qu’en pensez-vous ?

Au sujet de l'auteur

Jean Hubert

Il y a 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

parcours digital learning (Akteos)

La culture du Digital Learning à travers les crises

Pourquoi l'engouement pour le Digital Learning var...

Lire la suite
Identité européenne ?

Une identité européenne ?

Après avoir mis en exergue les différences en Eu...

Lire la suite
Europe

L’Europe revisitée

Avec le départ du Royaume-Uni, se poursuit plus i...

Lire la suite